Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 11:21

 

 

patrick.jpg

Bonne fête ma fille

           

Ce dimanche 3 juin, toute la France fêtait les mamans. Toute sauf un petit village du Hérault, Mauguio, qui célébrait deux filles, deux sœurs, dos hermanas.

 

Il est des corridas auxquelles on assiste pour admirer les prestations espérées des maestros, d’autres pour apprécier le combat de taureaux de bravoure renommée, d’autres encore pour découvrir les jeunes valeurs montantes. Ma présence à Mauguio ce week-end n’était empreinte d’aucun sentiment torista ou torerista mais plutôt ganaderista.

 

J’avais eu l’occasion de ressentir la chaleur humaine et la générosité de Patrick Laugier lors de sa venue à la Belgicana cet hiver. Il nous avait reçu en ses terres camarguaises, en toute simplicité amicale, peu avant Pâques. Nous avions partagé quelques canons lors de la féria arlésienne. Il ne présente que six toros en corrida cette temporada : Mauguio, the place to be.

 

Les toros sont sortis applaudis, superbes, 510 à 550 kg. Le second a démoli la barrera dans le premier tercio, projetant un élément métallique de plusieurs kilos à plus de dix mètres, dans les gradins, à proximité de l’épouse de Patrick. Un incident qui, par chance, ne s’est pas transformé en accident. Ils ont permis de belles prestations à la capote, se sont montrés braves face à la cavalerie. A la muleta, Juan Bautista et Thoma Dufau durent les approcher de très près pour provoquer les charges durant lesquelles les adversaires restaient fort dangereux. Le dernier a été gratifié d’une vuelta.

 

La présidence fut très généreuse au niveau des trophées et des honneurs mais elle a permis de graver dans ma mémoire une émouvante image. A l’issue de la corrida, Patrick a été appelé à rejoindre les triomphateurs sur le ruedo, sitôt rejoint par ses deux filles, Margaux et Marie. Cette dernière effectua le tour d’honneur, à hombros, bras levés, entre les deux toreros, sous le regard ému de son géniteur.

 

En ce jour de fête des mères, il était des sentiments que seuls les pères peuvent comprendre.

 

 

Manu Takanka

Partager cet article

Repost 0
Published by Pena Taurine de Bruxelles - dans RESEÑAS & Co
commenter cet article

commentaires

Eventos próximos

 

 

Recherche

La Belgicana? Quien es?

La Peña Taurine emprunte le nom de "La Belgicana" une des premières femmes torero du XIXe, de son vrai nom Eugénie Bartès. Cette Bruxelloise de naissance (c'était le 14 mars 1876)  est à notre connaissance la seul(e) Belge a avoir revéti le costume de lumière.  Pour en savoir plus voici un article d'El Enano (cliquez sur la photo) publié... le 1er avril 1895, ça ne s'invente pas et pourtant la Belgicana a bel et bien existé. Le Club Taurin Paul Ricard "la Belgicana" est né officiellement le 9 avril 2011 à Bruxelles, le philosophe Francis Wolff (notre premier invité, ici son fabuleux Pregon) fut le témoin priviligié de la deuxième naissance de la Belgicana. Le CTPR la Belgicana est jumelée avec les clubs taurins Culturaficion et le Ruedo Newton à Paris.

La-Belgicana-Photo.jpg     

Archives

Ils sont venus à Bruxelles

Francis Wolff (Philosophe)

Dominique Perron (Président de l'UCTPR)

Miguel Angel Martin (Fundacion Eurotoro)

Vincent Blondeau (Professeur de toreo de salon)

Marc Serrano (Torero)

Patrick Laugier (Ganadero)

Serge Almeras (Apoderado)

Fabio Castañeda (Torero)

Pierre Vidal (Journaliste)

David White "El Irlandes" (Torero)

Olivier Mageste (Taurino)

Juan Mora (Torero)

Alain Montcouquiol (Ecrivain)

On est allé chez eux

Mariano Cifuentes (Ganadero)

Anibal Ruiz (Torero)

Patrick Laugier (Ganadero)

Ecole taurine de Madrid

Justo Algaba (Sastre)

Marc Serrano (Torero)

Los Eulogios (Ganadero)

Vincent Fare (La Paluna)

AMTF

Victorino Martin (Ganadero)

Dias Coutinho (Ganadero)